POUR LA PRIVATISATION DE LA MWA-MWE
LE RIDJA APPELLE A LA PRIVATISATION DE LA MWA-MWE

Thèmes

afrique amis annonce 2010 argent article background belle blog bonne cadre cadres

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· ARTICLES (160)
· COMMENTAIRES (2)
· COMMUNIQUES (0)
· CULTURE (0)
· DECES (2)
· ETUDIANTS (0)
· FEDERATION D'ANJOUAN (0)
· FEDERATION D'EGYPTE (0)
· FEDERATION DE LA REUNION (0)
· FEDERATION DE MAYOTTE (0)
· FEDERATION DE MOHELI (0)
· FEDERATION DE NGAZIDJA (0)
· FEDERATION GUINEE CONAKRY (0)
· FEDERATION LYON (0)
· FEDERATION MAROC (0)
· FEDERATION MARSEILLE (0)
· FEDERATION MAURICE (0)
· FEDERATION PARIS (0)
· FEDERATION SENEGAL (0)
· HISTORIQUE (0)
· HOMMAGE A DR KASSIM (2)
· INTERVIEW (1)
· JUSTICE POUR LES VICTIMES DU YEMENIA (1)
· LES LIVRES PUBLIE PAR SAID LARIFOU (2)
· MOHELI 2010 (0)
· NOTRE PROGAMME (2)
· PHOTOS (0)
· PLAINTE : SOUSCRIPTION NATIONALE (0)
· PLAINTE :CRIMES ECONOMIQUES (0)
· PRESENTATION DE NOTRE PRESIDENT (0)
· PRESIDENT DU RIDJA SAID LARIFOU (0)
· SG ABDOU SOIMADOU (0)
· VIDEOS (4)

Rechercher
Derniers commentaires Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Articles les plus lus

· EMIRATES DE RETOUR AUX COMORES ?
· Un homme dévore le sexe de sa femme à Anjouan
· IMANY, ARTISTE MUSICIENNE ORIGINAIRE DES COMORES
· Ces zarabes qui bâtissent la Réunion
· La côte d'ivoire sur le sentier de la guerre

· Le parti RIDJA investit les places publiques
· REGLEMENT DE COMPTES OU ASSASSINAT?
· DEBAT : OUATTARA c/ GBAGBO
· MOHELI 2010
· RAPPORT MEDICAL
· SCANDALE AU SOMMET DE L'ETAT: La lettre qui accuse Mamadou
· AL-FAJR : COMME DANS UN RÊVE !
· Ridja : La visite de SAMBI n'a rien d'officielle
· Match amical:"Comores-OM"
· LA FAMILLE D'AKHIM KARI PLEURE SON FILS AÎNE

Voir plus 

Blogs et sites préférés

· webcomores
· kamardine
· CENI
· JOCOMORES
· LEMOHELIEN.COM
· NARAGARILWA
· MLIMADJI
· HZK
· FIGARO
· Clicanoo

Voir plus


Statistiques

Date de création : 15.05.2009
Dernière mise à jour : 30.03.2015
5865articles


Photos

MOBILISER POUR UNE SOLUTION ÉNERGÉTIQUE DURABLE

Publié le 30/03/2015 à 06:59 par ridja Tags : bonne cadre infos affiche

 

Comores : Mobiliser pour une solution énergétique durable
 

 

 

Comment résoudre le problème énergétique récurent en Union des Comores ? A l’instigation de la Banque africaine de développement (BAD) et du gouvernement de l’Union des Comores, une table ronde réunissant les partenaires et les bailleurs de fonds a eu lieu mercredi à Abidjan. Objectif : mobiliser les acteurs économiques et du développement sur la nécessité de trouver des solutions structurelles et durables à la crise énergétique que rencontre le pays.

« Le secteur électrique est indéniablement l’épine dorsale du développement dans toute économie »avait lancé Donald Kaberuka, Président de la BAD, lors du forum des partenaires au développement qui a eu lieu au mois de février à Moroni. Or l’Union des Comores est le pays d’Afrique qui affiche le plus bas taux de recouvrement et le taux le plus élevé en pertes. Parmi les défis à relever : améliorer la gouvernance technique et financière des sociétés d’électricité de la MAMWE et EDA, augmenter la production, refondre le cadre juridique et réglementaire du secteur, améliorer les compétences nécessaires à une bonne gestion dans le secteur.

Leo Heileman, qui représente le Système des Nations Unies et plus particulièrement le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) à cette table ronde, a réaffirmé sa volonté ferme d’agir, notamment en mobilisant les acteurs autour d’une même direction. « Face à la crise énergétique que traverse actuellement les Comores, nous, partenaires au développement et bailleurs, avons la responsabilité d’accompagner le gouvernement de l’Union des Comores dans le développement d’un mix de solutions énergétiques durables, adaptées aux besoins du pays. »

La production d’électricité aux Comores est essentiellement assurée à partir de centrales thermiques à diesel. La capacité totale installée est de 30,680 MW pour une capacité disponible de 14,5 MW tandis que la demande potentielle de pointe est de 18,8 MW pour l’ensemble des trois îles.



SCOOP : Moustoipha pourrait être exclu du PEC

Publié le 29/03/2015 à 18:17 par ridja

Mairie de Moroni : Moustoifa Chamsoudine pourrait être exclu du PEC


Elu, hier après-midi, premier adjoint à la mairie de Moroni derrière Kiki, Moustoifa Chamsoudine, ancien candidat PEC à cette même mairie pourrait se voir exclu pour son entrée dans cette équipe.

 

Une réunion du bureau politique du parti est convoquée demain pour étudier ce cas. Contacté par Karibu Hebdo, l'intéressé dit qu'il n'est pas entré dans le bureau de la mairie de la capitale en tant que membre du PEC, mais plutôt à partir d'une démarche personnelle de citoyen de la ville. Décision attendue demain.

 

Ali Mmadi

LES PRÉTENDANTS AU PERCHOIR SE POSITIONNENT

Publié le 29/03/2015 à 09:15 par ridja Tags : anime blog background image centerblog gif

 

 

MORONI NORD : PAPA MED SOULE 54 % , ABDOULFATHOU 19 %

Tribune

 Les prétendants au Perchoir se positionnent: Ibrahim Mohamed  Soulé ( juwa), Fahmi Said Ibrahim (PEC), Issa Soulé ( UPDC). ils sont trois à vouloir s'emparer de la présidence de l'Assemblée nationale.

Pour faire bref, ce titre prestigieux fait de vous le numéro 2 de l'Etat Comorien dans l'ordre protocolaire, vous dirigez les débats et organisez les travaux de l'Assemblée, vous nommez un des membres de la cour  constitutionnelle, jouez les arbitres, pouvez soumettre une proposition de loi, en association avec d'autres députés, etc. 

Il détermine l'ordre des orateurs. Il veille à la discipline dans l'hémicycle et également au bon fonctionnement des commissions.

NB: UPDC 16+JUWA 16= 32 députés pas de majorité absolue

PEC = 1 député 

UPDC PLUS PEC = Majorité majorité absolue 

JUWA PLUS PEC  = Majorité absolue

PEC  l'arbitre du 3 avril 2015 au parlement : Il ya anguille sous roche 

 

 

MOHAMED DAOUDOU ALIAS KIKI EST ÉLU MAIRE DE LA CAPITALE

Publié le 29/03/2015 à 08:37 par ridja
MOHAMED DAOUDOU ALIAS KIKI EST ÉLU MAIRE DE LA CAPITALE

Moroni où l’ambiance  était plus ou moins tendue, les Conseillers du Partis Juwa et ceux de la liste Moroni ya lewo d’Ali Mzé, se sont fortement opposés à la tenue d’élections avec les Chefs de quartiers comme membres de droit du Conseil Communal.

Après plusieurs suspensions et de reprises de la séance; Mohamed Daoudou alias Kiki du parti Orange est élu Maire de la Capitale fédérale-Moroni, avec comme adjoints Moustoipha Dada Chamsoudine, Cheick Ali Bacar Kassim et Mhoudine Allaouia

MAIRIE DE MORONI : JUWA CONTESTE LES CHEFS DE QUARTIERS

Publié le 28/03/2015 à 13:32 par ridja Tags : femmes
MAIRIE DE MORONI : JUWA CONTESTE LES CHEFS DE QUARTIERS

Conseil municipal de Moroni: blocage du vote par les élus Juwa et de la liste de Ali Mze. La question des chefs de village et des quartiers nommés le 4 mars est à l'origine de ce blocage.

Ahmed Hassan El Barwane, tête de liste Juwa pour la capitale fédérale ainsi que le secrétaire général Ibrahim Mohamed Soulé viennent de quitter le foyer des femmes. Est ce en contestation à la nomination des 5 chefs de quartiers par le ministre de l 'intérieur?

 

FAHMI SEUL ARBITRE POUVANT FAIRE BASCULER LA MAJORITÉ

Publié le 27/03/2015 à 13:40 par ridja Tags : pouvoir image centerblog gif monde background

Le président Bourhane boycotté par l’ORTC et Radio Ngazidja

À quelques jours de la rentrée parlementaire, rien n'est moins clair quand à la bataille des coalitions qui devra aboutir à une ou à l'autre de pouvoir disposer d'une majorité claire et absolue. Selon les résultats définitifs l'Assemblée Nationale sera composée ainsi : 

- UPDC : 11 élus
- JUWA: 10 élus
- Indépendants : 3 élus
- CRC : 2 élus
- RDC : 4 élus
- RADHI : 1 élu
- DOUDJA 1 élu
- PEC: 1 élu

Deux coalitions vont donc s'affronter pour éspérer rafler la majorité au Palais du Peuple le 05 avril prochain. 

- Une menée par l'UPDC composée de la CRC, du RADHI et de 2 INDÉPENDANTS qui comptabilise 16 ÉLUS au total.

- Et une autre menée par le parti JUWA composée du RDC, du DOUDJA et d'un INDÉPENDANT et qui en comptabilise 16 députés aussi. 

Du coup  c'est la question que tout le monde se pose sous les manguiers du pays en ces temps de fortes chaleurs. Force est de constater que les analystes politiques de nos places publiques ne manquent pas de pertinence connaissant les positions tranchées de Fahmi Said Ibrahim, seul député réélu et président du PEC à l'égard de Mouigni Baraka qu'il n'a jamais manqué de traiter de "voleur", de "Bokassa" voire même de "petit douanier".

Ira ou n'ira pas ? S'alliera ou ne s'alliera pas ? En tout état de cause, Fahmi aura à jouer un rôle très important  car il est le seul arbitre pouvant faire basculer la majorité dans un camps ou dans un autre.

MAJORITÉ ABSOLUE AU PARLEMENT :LE PARTI PEC JOUE L'ARBITRE

Publié le 27/03/2015 à 12:17 par ridja
MAJORITÉ ABSOLUE AU PARLEMENT :LE PARTI PEC JOUE L'ARBITRE

Selon les résultats définitifs , l'Assemblée Nationale est composée ainsi : 

L'arbitrage du parti PEC sera déterminant pour avoir la majorité absolue au parlement . Les choses apparaissent beaucoup plus subtiles  pour ne pas dire compliquées. 


UPDC : 11 élus
Juwa : 10 élus
Indépendants : 3 élus
Crc : 2 élus
RDC : 4 élus
Radhi : 1 élu

- DOUDJA 1 élu

 

COALITION1 :  UPDC, CRC,RADHI, 2 INDÉPENDANTS = 16 ÉLUS

 

COALITION 2 :  JUWA, RDC, DOUDJA, 1 INDÉPENDANT = 16

 

LE PEC  : 1 ÉLU

LE PORTRAIT DE LA FEMME DU MOIS : YASMINE HASSANE

LE PORTRAIT DE LA FEMME DU MOIS : YASMINE HASSANE
Le portrait de la Femme du mois –
 
  Yasmine Hassane Alfeine
 

Bonjour Madame Yasmine Hassane Alfeine, tout d’abord merci de nous accorder cet entretien. Pouvez-vous vous présenter en quelques mots et nous expliquer votre parcours ?

 

Je suis Yasmine Hassane Alfeine, épouse Mdama Missubah. Je suis née le 5 janvier 1975 à Mutsamudu, où je viens d’être élue récemment conseillère municipale. Je suis mère de deux enfants, une fille de 10 ans et un garçon de 9 ans. Je suis titulaire d’un bac scientifique, d’une maitrise en gestion des Entreprises d’ Afrique de l’Ouest et d’un DEA en Economie Internationale –Développement à l’Université de la Sorbonne (Paris I).

 

Femme active, je suis à la fois entrepreneur et depuis trois ans, conseillère technique du Gouverneur de l’ile autonome de Ndzouani. Je m’investis dans le monde associatif, puisque je suis la fondatrice de la 1ère ONG de lutte contre les IST-VIH-SIDA (Infections sexuellement transmissibles - Virus de l’Immunodéficience Humaine - Syndrome d’Immunodéficience Acquise) aux Comores « STOP-SIDA ».

 

Quels sont les 3 mots qui vous caractérisent le mieux ?


-  Le dynamisme, puisque je me suis toujours investie dans les affaires sociales depuis le lycée
-  La rigueur
-  L’honnêteté

Vous êtes conseillère technique du gouverneur autonome de l’île d’Anjouan et fortement impliquée dans la société civile notamment à travers l’association « STOP-SIDA » dont vous êtes la présidente. Comment arrivez-vous à concilier votre activité professionnelle, votre activité associative et votre vie familiale ?

 

C’est une question très délicate. J’essaye de m’organiser. Malheureusement, parfois je me trouve obligée de dévier et de sacrifier ma vie de famille. Je fais donc des sacrifices considérables…

 

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre ONG « STOP-SIDA » ? Quelles sont les ambitions pour l’association ?

 

STOP-SIDA a pour objectif principal la lutte contre le VIH-SIDA. Nous faisons pour commencer, de la sensibilisation en proposant des activités dans les villes et les villages, les établissements scolaires et les lieux où les jeunes sont nombreux. Nous distribuons, donc des préservatifs et des supports de communication pour sensibiliser la population. Nous réalisons également des dépistages anonymes pour les volontaires. Nous traitons aussi avec nos partenaires dont le Global Fund (Fonds mondial), la Direction Nationale de Lutte contre le Sida et la Direction Régionale de la Santé.

 

Selon vous, quelles seraient les initiatives à mettre en place pour une meilleure qualité de santé aux Comores ?

 

Il faudrait faire en sorte que tous les Centres Hospitaliers Régionaux soient dotés de suffisamment de médecins pour un meilleur fonctionnement. Il faudrait avoir de bons plateaux techniques et un bon suivi des malades pour une pérennisation de la performance.

 

Quels sont vos prochains défis professionnels et personnels ?

 

J’aimerai arriver à concilier ma vie professionnelle, personnelle et familiale.

 

Le fait que vous soyez une femme-t-il eu une incidence sur votre carrière ? Quelle est votre perception de la parité hommes-femmes aux Comores ?

 

Non pas du tout parce que je pense que c’est juste une question de confiance en soi. En ce qui me concerne, j’ai eu la chance d’avoir un mari compréhensif et tolérant qui m’accompagne dans mes différents projets. Je pense que c’est une bonne chose qu’il y ait déjà cette parité aux Comores. On la constate comme par exemple dans l’exécutif du Gouvernement de Ndzouani.

 

Est-ce que vous pensez qu’un jour il y aura une femme comorienne Présidente de l’Union des Comores ?

 

Oui, j’espère bien que ce jour arrivera vite car il y a des femmes très compétentes et exemplaires. Il suffit seulement de réussir à cultiver une certaine confiance en soi et adhérer à un parti politique pour intégrer les cercles décisionnels.

 

Quels conseils donneriez-vous aujourd’hui aux jeunes Comoriens, hommes et femmes, qui souhaitent contribuer au développement de leur pays ?

 

Par rapport à notre situation économique et sociale, je conseillerai aux jeunes d’être inventifs, créatifs et patients pour se créer un emploi et en créer pour les autres jeunes. Il ne faut pas seulement s’asseoir et compter sur l’Etat pour se trouver du travail. Notre pays est jeune. Tout est à faire. Notre gouvernement ne peut pas tout faire pour nous. Si nous voulons développer notre pays, il faut que chacun y mette du sien et s’engage dans ce sens. Il faut aller de l’avant, se décomplexer des traditions afin de rallier tradition et modernité.

 

Que pouvons-nous vous souhaiter pour la suite ?

 

J’aimerai réussir à réaliser mes projets personnels et professionnels ; et je souhaite la réussite de mes enfants.

 

Merci beaucoup pour le temps que vous nous avez accordé, nous vous souhaitons une bonne continuation et une bonne réussite dans vos projets aussi bien personnels que professionnels.

 

Source: AMBAFRANCE.KM.ORG

LES 3 CONSEILLERS : RDC/DOUDJA/RDC

Publié le 26/03/2015 à 19:37 par ridja Tags : photo background

22 décembre 2014 : Fin des mandats des députés

 

Les conseillers dont les noms suivent viennent d'être désignés par leur pairs pour passer à l'assemblée nationale à partir du 3 avril pour une période d'un an (jusqu'au 1er janvier 2016) :Abdallah Ahmed Moussa (RDC), Soufiane Msaidié(Doudja) et Said Abdou Ben Abdou (RDC).

LE NOUVEAU BUREAU ÉLU DU CONSEIL DE L'ÎLE

Publié le 26/03/2015 à 14:19 par ridja Tags : photo background

YOUNOUSSA SAID MMADI ( PDT)

12 CONSEILLERS ONT DEMANDÉ LA PROTECTION DE L'UA A MORONI

AHMED SAID ABDALLAH ET MZE MOUIGNI AHMED ((JUWA)

 

Le nouveau bureau élu du Conseil de l'Ile de Ngazidja ...

 

- Le président : Younoussa Said Mmadi du parti RDC

 

- 1er vice présdent élu Ismail Msaidie du parti Juwa ...
-- 2 eme Vice président , Salami Mohamed Independant 
- 3 eme Vice président , Imamou Hazali du parti Juwa ,

 

- 1er questeur Mze Mouigni du parti Juwa 
- 2em questeur Ahmed Said Abdallah du parti Juwa
- 3eme questeur Tanchik Soefou du RDC

 

- 1er secretaire Nourdine Ahamada juwa
- 2eme Secretaire: Omar Hamidou Ahamada du RDC

 

 


DERNIERS ARTICLES :
SCOOP : Moustoipha pourrait être exclu du PEC
Mairie de Moroni : Moustoifa Chamsoudine pourrait être exclu du PEC Elu, hier après-midi, premier adjoint à la mairie de Moroni derrière Kiki, Moustoifa Chamsoudine, anc
LES PRÉTENDANTS AU PERCHOIR SE POSITIONNENT
     Les prétendants au Perchoir se positionnent: Ibrahim Mohamed  Soulé ( juwa), Fahmi Said Ibrahim (PEC), Issa Soulé ( UPDC). ils sont trois à vouloir s'emparer de l
MOHAMED DAOUDOU ALIAS KIKI EST ÉLU MAIRE DE LA CAPITALE
Moroni où l’ambiance  était plus ou moins tendue, les Conseillers du Partis Juwa et ceux de la liste Moroni ya lewo d’Ali Mzé, se sont fortement opposés à la tenue d’élec
MAIRIE DE MORONI : JUWA CONTESTE LES CHEFS DE QUARTIERS
Conseil municipal de Moroni: blocage du vote par les élus Juwa et de la liste de Ali Mze. La question des chefs de village et des quartiers nommés le 4 mars est à l'origi
FAHMI SEUL ARBITRE POUVANT FAIRE BASCULER LA MAJORITÉ
À quelques jours de la rentrée parlementaire, rien n'est moins clair quand à la bataille des coalitions qui devra aboutir à une ou à l'autre de pouvoir disposer d'une ma
forum