IKI : - 11 mois à BEIT SALAM
TOUS ENSEMBLE CONTRE LES CRIMES ECONOMIQUES

Thèmes

afrique amis annonce argent article background bande belle blog bonne cadre cadres

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· ARTICLES (162)
· COMMENTAIRES (2)
· COMMUNIQUES (0)
· CULTURE (0)
· DECES (2)
· ETUDIANTS (0)
· FEDERATION D'ANJOUAN (0)
· FEDERATION D'EGYPTE (0)
· FEDERATION DE LA REUNION (0)
· FEDERATION DE MAYOTTE (0)
· FEDERATION DE MOHELI (0)
· FEDERATION DE NGAZIDJA (0)
· FEDERATION GUINEE CONAKRY (0)
· FEDERATION LYON (0)
· FEDERATION MAROC (0)
· FEDERATION MARSEILLE (0)
· FEDERATION MAURICE (0)
· FEDERATION PARIS (0)
· FEDERATION SENEGAL (0)
· HISTORIQUE (0)
· HOMMAGE A DR KASSIM (2)
· INTERVIEW (1)
· JUSTICE POUR LES VICTIMES DU YEMENIA (1)
· LES LIVRES PUBLIE PAR SAID LARIFOU (2)
· MOHELI 2010 (0)
· NOTRE PROGAMME (2)
· PHOTOS (0)
· PLAINTE : SOUSCRIPTION NATIONALE (0)
· PLAINTE :CRIMES ECONOMIQUES (0)
· PRESENTATION DE NOTRE PRESIDENT (0)
· PRESIDENT DU RIDJA SAID LARIFOU (0)
· SG ABDOU SOIMADOU (0)
· VIDEOS (4)

Rechercher
Derniers commentaires Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Articles les plus lus

· EMIRATES DE RETOUR AUX COMORES ?
· Un homme dévore le sexe de sa femme à Anjouan
· IMANY, ARTISTE MUSICIENNE ORIGINAIRE DES COMORES
· TRIBUNE LIBRE :LE BLOG MLIMADJI CONTRE -ATTAQUE
· Ces zarabes qui bâtissent la Réunion

· La côte d'ivoire sur le sentier de la guerre
· Le parti RIDJA investit les places publiques
· REGLEMENT DE COMPTES OU ASSASSINAT?
· MOHELI 2010
· DEBAT : OUATTARA c/ GBAGBO
· RAPPORT MEDICAL
· SCANDALE AU SOMMET DE L'ETAT: La lettre qui accuse Mamadou
· AL-FAJR : COMME DANS UN RÊVE !
· Ridja : La visite de SAMBI n'a rien d'officielle
· Match amical:"Comores-OM"

Voir plus 

Blogs et sites préférés

· webcomores
· corruptionzero
· kamardine
· CENI
· JOCOMORES
· LEMOHELIEN.COM
· NARAGARILWA
· MLIMADJI
· HZK
· FIGARO

Voir plus


Statistiques

Date de création : 15.05.2009
Dernière mise à jour : 27.02.2015
6239articles


Photos

Mouigni fait des yeux doux aux nouveaux conseillers

Publié le 27/02/2015 à 09:38 par ridja Tags : monde homme
Mouigni fait des yeux doux aux nouveaux conseillers

Le gouverneur de l'Ile de Ngazidja fait les yeux doux aux nouveaux conseillers.

 

Le Tibétain aurait reçu tous les conseillers fraîchement élus à Mdrodjou. Jusqu'à là rien d'anormal. Mais le boulanger a, dans la foulée, sollicité le soutien politique des conseillers qui ne sont pas son clan. Il faut dire que le puissant gouverneur se trouve dans une mauvaise posture avec seulement 5 conseillers portant les couleurs du RDC-Congo. Par cette invitation, il compterait aussi s'appuyer sur son homme à tout faire le puissant KACHICHE pour enrôler les conseillers ne sont acquis à sa cause. Mais quelle cause?

 

Mais là où le seigneur du Tibet se trompe, ce beau monde a juré lui faire payer son insolence et sa gestion calamiteuse des ressources de l'île deNgazidja. Il n'est pas exclu que certains d'entre eux puissent tomber sous le charme des billets distribués par KACHICHE, quelques contrats ici et là et autres tonnes de ciment. Toutefois, une chose est sûre, le boulanger aura du mal à composer son futur gouvernement avec seulement 5 conseillers RDC sur 23.

 

Toyb Ahmed 

Micro-trottoir: ALI HADJI ÉLU DÉPUTÉ AVEC 50,13 %

Publié le 27/02/2015 à 09:17 par ridja Tags : background société dieu

 

Ali Hadji, député  du parti RADHI à Mitsamiouli-Mboudé

Je suis comorien et les comoriens jugent le peuple comorien par leur niveau de comportement et de disponibilité envers la société.

 

Les électeurs de Mitsamiouli-Mboudé m’ont choisi pour les représenter à l’assemblée nationale de l’Union des Comores. Ils cherchaient la qualité pour leur choix et je les remercie et prie Dieu, le tout puissant, pour que je ne le déçoive pas.

Un nouveau tramway pour les Courneuviens

Publié le 27/02/2015 à 09:06 par ridja
Un nouveau tramway pour les Courneuviens

Nous étions tous rassemblé aujourd'hui pour exiger la rénovation du tramway, même si le STIF a choisi de nous faire recevoir par des personnes qui n'avaient pas l'autorité de décider de la rénovation du T1.


Nous continuerons de nous battre afin d'exiger un nouveau tramway pour les Courneuviens ainsi que l'ensemble des villes touchés par le T1.

Aucune majorité claire n'a émergé dimanche

Publié le 27/02/2015 à 08:51 par ridja Tags : image centerblog gif background

Le président Bourhane boycotté par l’ORTC et Radio Ngazidja

Aucune majorité claire n’a émergé aux Comores des législatives de dimanche.

Les résultats devront encore être validés par la Cour constitutionnelle.

Le reste des élus se répartit entre quatre formations (deux élus CRC, deux RDC, un PEC et un Radhi) et des indépendants, ouvrant très large l’éventail des alliances possibles. 

La campagne pour l’élection présidentielle doit démarrer d’ici quelques mois, le mandat de M. Dhoinine arrivant à échéance en mai 2016.

Orange et RDC, les vrais perdants de ces élections

Publié le 26/02/2015 à 17:00 par ridja Tags : 2010

Orange et RDC, les vrais perdants de ces élections législatives


Au regard des résultats provisoires publiés cet après-midi par la CENI, on s'aperçoit que deux partis viennent d'essuyer un échec considérable: le RDC et l'Orange.

 

Ces deux frères ennemis avaient fixé la barre très haut. Et là, on se rend compte que Mouigni Baraka et Kiki n'avaient pas intérêt à se séparer pour espérer réaliser des victoires électorales comme en 2009 et 2010.

 

L'erreur de Mouigni était de penser qu'il pouvait aller plus loin sans son ami Kiki qui a été le levier principal de son élection en 2010. Celle de Kiki était de croire qu'il avait un électorat acquis, notamment à Moroni.

 

Ces résultats devraient les persuader du contraire et les pousser à la réconciliation s'ils veulent peser dans les échéances de l'année prochaine. Surtout que comme on l'a bien vu ces derniers jours, les autres partis politiques se méfient d'Orange et RDC. En attendant les résultats définitifs, ils devraient donc y réfléchir.

Ali Mmadi

Mouigni ne digère pas sa défaite : KO DEBOUT

Publié le 26/02/2015 à 16:48 par ridja Tags : travail amis

Le gouverneur de l'île de Ngazidja ne digère pas sa défaite. Partout où ses candidats sont battus, parfois à plate couture, Mouigni Baraka veut passer en force, opérer un hold-up électoral, au lieu d'accepter sportivement le verdict des urnes et faire preuve de fair-play.

 

On a la nette impression que son objectif est de dresser les Wangazidja contre eux-mêmes et de provoquer des affrontements communautaires. Même les partisans du Rdc trouvent cette attitude irresponsable.

 

D...ans un entretien qu'il vient d'accorder à une chaine mahoraise, le gouverneur dit avoir gagné quatre circonscriptions alors qu'il sait pertinemment qu'il n'en a gagné que deux. Outre le Badjini-Est et l'Istandra Nord, il intègre dans son décompte le Hambu et l'Itsandra Sud. Or, dans ces deux dernières circonscriptions, les décomptes des voix disent exactement le contraire.

 

On a compris le manège: il a lâché Mohamed Abdou Mhadjou pour voler au secours de son proche collaborateur Raoul Yvon Delepyerre. Même à Washili-Dimani où l'écart est très important et où Djaé Ahamada Chanfi, en bon républicain et démocrate, aurait félicité Maoulana Charif, notre gouverneur pousse à la contestation des résultats.

 

J'appelle ses candidats dont mes amis Raoul et Hassane Soilih à ne pas jouer le jeu de leur mentor,à ne pas chercher à diviser leurs régions respectives pour assouvir les ambitions électorales de Mouigni Baraka en 2016. N'acceptons pas que nos régions deviennent des terrains d'affrontements postélectoraux.

 

Laissons la Ceni faire son travail. Et si irrégularités il y a, saisir la cour constitutionnelle, seul juge du contentieux électoral. Mouigni Baraka dévoile, à travers ce comportement, son vrai visage: un petit dictateur.

Mohamed Inoussa

Résultats provisoires du 2ème tour (publiés par la CENI)

Publié le 26/02/2015 à 16:33 par ridja

 

 

 

 

 

La difficile équation pour former une majorité à Moroni

Publié le 26/02/2015 à 16:29 par ridja Tags : image centerblog amis

Tendances sorties des urnes à Moroni!

La difficile équation pour former une majorité à Moroni

 

 

 

 

 

En attendant que les choses soient tirées au clair, je parle des résultats officiels par la cour constitutionnelle (CC), on peut d’ores et déjà se demander ce que sera Moroni demain. Comment et qui gouvernera la ville ?

A ce jour, des rumeurs très persistantes font état de tractations entre Orange, Anc et le ‘‘sans étiquette’’ Cheikh Ali Bacar Kassim.

 

Cherchant à rallier Ali Mzé, tête de liste de Moroni Lewo na Mawudu, ils lui proposeraient leur soutien et le porter à la tête de la mairie dans une sacro-sainte alliance contre Juwa d’El-Barwane qui, bien qu’il caracole en tête, reste sans majorité absolue pour gouverner la ville.

 

Une hypothèse d’école. Si Ali Mzé suivait cette voie, il deviendrait maire de Moroni au détriment d’Ahmed Hassan El-Barwane avec une majorité de 19 voix. Mais ce n’est qu’une hypothèse d’école car tel que nous le connaissons, Ali Mzé ne pourrait et ne saurait accepter un tel marché. Son entourage que nous connaissons si bien, s’y opposerait, d’ailleurs.

 

Les raisons du refus d’Ali Mzé pourraient être nombreuses. Démocrate convaincu, il ne saurait accepter un tel marchandage. Ce serait pour lui, être maire par « consensus » alors que les urnes ont parlé et ne lui ont pas donné la majorité. Pour Ali Mzé, un tel marchandage, ce serait pour lui et pour ses amis, faire fi du choix des électeurs qu’il respecte beaucoup.

 

Surnommé Monsieur Propre – à ne pas confondre avec le regretté Abdourahmane Mfandrabo – tant il incarne, pour beaucoup, rigueur et transparence, il est inimaginable qu’Ali Mzé puisse accepter de s’allier avec ceux qui le solliciteraient parmi lesquels Mohamed Daoudou alias Kiki dont les valeurs sont aux antipodes des siennes.

 

Et même s’il acceptait et poussait tous ses beaux principes aux orties, comment travaillerait-il ? Dans quelles conditions, sachant que la mairie, il ne l’aurait « obtenue » que « grâce » surtout au parti Orange. Ce qui le placerait sous la coupe d’Orange avec une liberté d’action extrêmement limitée. Une position inconfortable qui mettrait à mal la mise en œuvre des projets dont a besoin « Moroni, aujourd’hui et demain ».

 

Autre chose, et pas des moindres, qui turlupine quelque peu les citoyens : la loi portant organisation du scrutin communal. Aux termes de cette loi, chefs des villages et quartiers sont membres de droit du conseil communal. A ce titre, ils ont le droit de vote. Au nom de quoi ? Qui leur a conféré cette légitimité et tant d’autres questions.

 

Une aberration d’autant plus que des chefs de quartiers ont la capacité d’inverser la résultante du suffrage universel. Pourquoi ces « conseillers » non élus ont-ils une voix délibérative au sein d’un conseil d’élus ? Pour piétiner encore un peu plus les principes les plus élémentaires de la démocratie, de la République.

FSY &MH

 

NB :

-40,35% barwane (15 élus ).
-27,02% Kiki (10 élus).
-12,84% Ali mzé (4 élus).
-11,15% Mahmoud Cbe (4 élus ).
-4,98% Moustapha (1 élu).
-3,66% Cheikh Ali (1élu).

Le parti Orange enterré , le RDC décapité

Publié le 26/02/2015 à 16:25 par ridja Tags : islam

 

Le voyou de la République

Le parti Orange enterré, le Rdc décapité

 

 
  
 

 

C’est dans une atmosphère pesante que la Ceni a proclamé les résultats provisoires du second tour des législatives. C’est le Dr Djaza, président de la Commission électorale qui a lu les noms des vainqueurs. Sans grande surprise, les résultats de la Ceni ne sont pas très différents des tendances observées le dimanche dernier.

Le seul candidat en lice du parti Orange, Mohamed Daoudou alias Kiki a été battu par son rival de Juwa, Mohamed Msaidié. Avec cet échec, Orange semble enterrée. En tout cas pour le moment.

 

Autre grand perdant de ces législatives, c’est le Rassemblement démocratique des Comores (Rdc) du gouverneur Mouigni Baraka. Le parti insulaire, avec 7 candidats admis en ballotage, a pu sauver deux têtes seulement. Il s’agit de Mmadi Hassani Oumouri à Itsandra Nord et de Oumouri Hadjira à Itsahidi.

 

Avec de tels résultats, le Rdc a été décapité avec la défaite des principaux lieutenants de Mouigni Batraka : Djaé Ahmada Chanfi à Oichili-Dimani, Raoul Delapeyre à Hambou, Abasse Mhadjou à Mitsamihuli-Mboudé et Mohamed Soulé Islam à Bambao.

 

Le parti présidentiel, Updc, s’en sort plutôt bien avec trois députés à Ngazidja, à savoir Soulaimana Mohamed dans Hamahamet Mboinkou, l’ancien ministre de l’éducation, Abdoulkarim Mohamed à Mbadjini Ngouengoué et Issa Soulé à Bambao.

 

Quant à la formation de l’ancien président Azali Assoumani, elle sort bien son épingle du jeu avec deux élus : Ali Mhadjou à Hambou et Maoulana Charif à Oichili-Dimani, les tombeurs respectifs de Raoul Delapeyre et Djaé Ahamada.

 

Fahmi Said Ibrahim, leader du Pec, candidat à sa propre réélection à Itsandra-Sud, va refaire son entrée au palais de Hamramba en battant Hassane Soilihi du Rdc.

 

Enfin, le dernier que nous citons, le dernier mais pas le moins important c’est Ali Ahmada, fundi Ali Hadji du parti Radhi. Il représentera désormais Mitsamiouli-Mboudé en battant Abasse Mhadjou, l’une des principales gâchettes du gouverneur de l’île.

 

Faïza Soulé Youssouf

HZK

L'OIF déplore les agissements de certains candidats

Publié le 26/02/2015 à 16:19 par ridja Tags : centerblog roman article cadre

La mission d’information et de contact de a Francophonie à l’issue du second tour des élections législatives couplé avec l’élection des conseillers communaux du 22 février a rendu son communiqué de presse ce lundi 23 février 2015 à l’hôtel Cristal Itsandra en présence du Ministre de l’Intérieur. Cette mission conduite par M. Samuel Azu’u FONKAM, Président d’Election Cameroun (ELECAM) était composée d’une dizaine de personnes dont un parlementaire et des experts électoraux de haut niveau provenant de 7 Etat francophones. La mission de la Francophonie a félicité les autorités et instance comoriennes chargées de l’organisation et de la gestion des élections pour leur mobilisation et leur sens de responsabilités qui ont permis la tenue dans des bonnes conditions des élection législatives et communales. Elle a salué en particulier les efforts de la Commission Electorale  Nationale Indépendante (CENI) pour renforcer le caractère libre, transparent et fiable de ces élections. Elle a constaté une amélioration de la maitrise des opérations de vote et la prise en compte des recommandations formulées à l’issue du premier tour des élections législatives et des Conseillers des iles.

 

 

Toutefois la mission a déploré « les  agissements en marge de la légalité, de certains candidats et des chefs des partis politiques qui ont failli perturber le déroulement serein du scrutin ». Ici la mission vise sans le citer nommément,  le candidat du parti orange dont les membres et lui-même ont intimidé des électeurs, des membres des bureaux de vote et saccagés des bureaux de vote à Moroni. Des agissements punis par le code électoral. En effet l’ article 153 du code électoral dispose que «  Après constatation par la CENI ou ses démembrements, est passible d’une peine de 60 jours à 6 mois d’emprisonnement ou d’une amende de 50.000 à 500.000fc quiconque : aura détourné un ou plusieurs suffrages des élections, aidé à s’abstenir de voter, troubler ou tenter de troubler les opérations d’un bureau de vote et, de manière générale porté atteinte ou tenté de porter atteinte à l’exercice du droit de vote ou à la liberté de vote après constatation par la CENI ou ces démembrements ; ou  aura percé ou tenté de percer le secret du vote, par quelques moyens que ce soit… » . Si les délits réprimés par la présente loi ont été aggravés par des violences tentées ou commises contre les électeurs ou des membres d’un bureau de vote, ils sont passibles d’une peine d’emprisonnement de un (1) à cinq (5) ans. Les faits graves  survenus au niveau du bureau de vote de la Coulée sont connus et constates par les observateurs nationaux et internationaux.

 

La mission de la francophonie a  recommandé aux autorités comoriennes :

-        d’approfondir la réflexion tendant à la rationalisation et à la révision du cadre juridique des élections ;

-        de poursuivre les efforts pour renforcer l’indépendance et la crédibilité de la CENI ;

-        de prendre les mesures appropriées en vue d’inscrire sur le listes électorales, tous les comoriens en âge de voter ;

-        de poursuivre le renforcer ces capacités des acteurs impliqués dans la gestion des élections

-        d’encourager les actions d’informations et de sensibilisation de citoyens au processus électoral ainsi que la formation des partis politiques.

 

La mission a aussi invité, les acteurs du processus électoral, à continuer à faire preuve de responsabilité et à user des voies de droits pour les éventuels recours. Elle les encourage à s’engager en faveur de la consolidation du processus démocratique aux Comores.

Comoresdroit

A voir sur ce blog :ridja
wongo comores
mlimadji comore

DERNIERS ARTICLES :
JUWA: 7 DEPUTES/UPDC 6 DEPUTES/ RDC 2 DEPUTES/CRC 2 DEPUTES
JUWA : 7 DEPUTES   UPDC / 6 DEPUTES   CRC / 2 DEPUTES   RDC / 2 DEPUTES RADHI/ 1 DEPUTE PEC/ 1 DEPUTE
MORONI SUD : JUWA 1900 VOIX /ORANGE 1700 VOIX
   Le candidat du parti Juwa à Moroni Sud Résultat définitif : près de 1900 voix juwa et 1700 Orange. En pourcentage 51,79% pour juwa. Et encore il y'a un bureau de vot
MAIRIE DE MORONI :HASSAN AHMED BARWAN ELU
-40,35% barwane (15 élus ).... -27,02% Kiki (10 élus). -12,84% Ali mzé (4 élus). -11,15% Mahmoud Cbe (4 élus). -4,98% Moustapha (1 élu). -3,66% Cheikh Ali (1élu).
Des incidents ont été éclaté dans le quartier de Mtsangani
2ème des élections législatives et municipalesKiki veut empêcher les élections à sa manière   Pour ce second tour des élections, l’atmosphère est loin d’être aussi déten
FAHMI SAID IBRAHIM ELU DEPUTE D' ITSANDRA SUD
Itsandra-sud: Me FAHMI élu député à 51%..  
forum