POUR LA PRIVATISATION DE LA MWA-MWE
LE RIDJA APPELLE A LA PRIVATISATION DE LA MWA-MWE

Thèmes

afrique amis annonce argent article background bande belle blog bonne cadre cadres

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· ARTICLES (162)
· COMMENTAIRES (2)
· COMMUNIQUES (0)
· CULTURE (0)
· DECES (2)
· ETUDIANTS (0)
· FEDERATION D'ANJOUAN (0)
· FEDERATION D'EGYPTE (0)
· FEDERATION DE LA REUNION (0)
· FEDERATION DE MAYOTTE (0)
· FEDERATION DE MOHELI (0)
· FEDERATION DE NGAZIDJA (0)
· FEDERATION GUINEE CONAKRY (0)
· FEDERATION LYON (0)
· FEDERATION MAROC (0)
· FEDERATION MARSEILLE (0)
· FEDERATION MAURICE (0)
· FEDERATION PARIS (0)
· FEDERATION SENEGAL (0)
· HISTORIQUE (0)
· HOMMAGE A DR KASSIM (2)
· INTERVIEW (1)
· JUSTICE POUR LES VICTIMES DU YEMENIA (1)
· LES LIVRES PUBLIE PAR SAID LARIFOU (2)
· MOHELI 2010 (0)
· NOTRE PROGAMME (2)
· PHOTOS (0)
· PLAINTE : SOUSCRIPTION NATIONALE (0)
· PLAINTE :CRIMES ECONOMIQUES (0)
· PRESENTATION DE NOTRE PRESIDENT (0)
· PRESIDENT DU RIDJA SAID LARIFOU (0)
· SG ABDOU SOIMADOU (0)
· VIDEOS (4)

Rechercher
Derniers commentaires Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Articles les plus lus

· EMIRATES DE RETOUR AUX COMORES ?
· Un homme dévore le sexe de sa femme à Anjouan
· IMANY, ARTISTE MUSICIENNE ORIGINAIRE DES COMORES
· TRIBUNE LIBRE :LE BLOG MLIMADJI CONTRE -ATTAQUE
· Ces zarabes qui bâtissent la Réunion

· La côte d'ivoire sur le sentier de la guerre
· Le parti RIDJA investit les places publiques
· REGLEMENT DE COMPTES OU ASSASSINAT?
· MOHELI 2010
· DEBAT : OUATTARA c/ GBAGBO
· RAPPORT MEDICAL
· SCANDALE AU SOMMET DE L'ETAT: La lettre qui accuse Mamadou
· AL-FAJR : COMME DANS UN RÊVE !
· Ridja : La visite de SAMBI n'a rien d'officielle
· Match amical:"Comores-OM"

Voir plus 

Blogs et sites préférés

· webcomores
· corruptionzero
· kamardine
· CENI
· JOCOMORES
· LEMOHELIEN.COM
· NARAGARILWA
· MLIMADJI
· HZK
· FIGARO

Voir plus


Statistiques

Date de création : 15.05.2009
Dernière mise à jour : 06.03.2015
6259articles


Photos

8 UPDC,7 JUWA,2 RDC,2 CRC, 1 PEC,1 RADHI, 3 INDÉPENDANTS

Publié le 06/03/2015 à 16:27 par ridja Tags : background pouvoir dessin

 

Qui sera le futur président de l'assemblée

 

RESULTATS DEFINITIFS

VOICI LE DESSIN DE LA NOUVELLE ASSEMBLÉE

 

Les résultats définitifs des élections législatives organisées le 22 février dernier sont désormais connus. Ils ont été publiés ce vendredi par la Cour constitutionnelle qui n’a fait que confirmer les résultats proclamés il y a près d’une semaine par la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Aucun changement ntable n’a eu lieu que quelque pourcentage.

 

Après avoir examiné les recours et les plaintes formés devant elle par les acteurs de l’opposition et ceux de la mouvance présidentielle, la cour constitutionnelle a fini par rendre son verdict. C’est donc l’UPDC, parti au pouvoir, et ses alliés qui remportent les élections, mais sans toutefois obtenir une majorité absolue.
Selon les résultats annoncés par la Cour ce vendredi, c’est l’UPDC, parti au pouvoir, qui vient en tête avec 8 sièges.

 

Il est suivi du parti Juwa, de l’ancien président Sambi, qui a arraché 7 sièges ; et du CRC de l’ancien président Azali Assoumani, qui a obtenu 2 sièges. Même score pour le RDC du Gouverneur de Ngazidja qui totalise 2 sièges. Le parti PEC de Fahmi Said Ibrahim et le RADHI de Houmedi Msaidié compte chacun un siège. Et trois sieges occupés par les candidats indépendants.

 

Nakidine Hassane 



RADHI: ALI HADJI ÉLU DÉPUTÉ

Publié le 06/03/2015 à 14:05 par ridja

FAHMI SAID IBRAHIM ÉLU DÉPUTÉ D'ITSANDRA SUD

Publié le 06/03/2015 à 13:35 par ridja Tags : image gif background photo

Elections : Tentative d'assassinat

Itsandra-sud: Me FAHMI élu député.

GEMALTO DANS LE COLLIMATEUR

Publié le 06/03/2015 à 10:12 par ridja Tags : france société
France: plainte contre une société accusée d’avoir détourné des fonds au Gabon
Par RFI
mediaPalais de Justice de ParisFlickr / Jnkypt

Le Conseil représentatif des associations noires de France (Cran) ainsi que plusieurs figures de la société civile gabonaise viennent de déposer plainte en France pour « corruption d’agents publics étrangers » contre la Gemalto. Les plaignants accusent cette entreprise spécialisée dans le numérique d’avoir détourné une partie des 40 milliards de francs CFA - soit 61 millions d’euros - prévus pour la mise en place d’un fichier électoral électronique fiable au Gabon. Au départ, la mise en place d’un tel fichier était une revendication de l’opposition afin de limiter les risques de contentieux électoraux en vue des municipales de 2013, mais finalement tout ne s’est pas passé comme prévu.

SCANDALE : UN MILITANT DU PARTI JUWA TABASSÉ HIER SOIR

Publié le 06/03/2015 à 09:16 par ridja Tags : news fille belle homme jeune
SCANDALE : UN MILITANT DU PARTI JUWA TABASSÉ HIER SOIR

Un militant du parti JUWA tabassé hier soir à Moroni Mtsanguani. A titre subsidiaire, l’agresseur présumé de ABDOULWAHAB CHEIKH  s’est rendu en début d’après-midi à la gendarmerie . Il a été placé en garde à vue et a été entendu par l'OPJ. 

 

L’enquête suit son court pour connaître les raisons exactes.

 Cette agression fait suite à une série d'intimidations dont ce Monsieur  est l'objet depuis plusieurs jours maintenant. 

 

Le climat politique s'est fortement dégradé depuis un certain temps à Moroni, instrumentalisé par certains qui entendent instaurer un climat de terreur dans la ville et faire taire toute contestation.

Affaire à suivre  

 

UNION DES COMORES :12 millions D'ARIARY POUR LES SINISTRÉS

Publié le 06/03/2015 à 07:00 par ridja Tags : image blog pub background france cadre solidarité

Union des Comores : 12 millions d’Ariary pour les sinistrés

 
La ministre Atallah Béatrice recevant hier du vice-président comorien le chèque de 12 millions d’ariary.La ministre Atallah Béatrice recevant hier du vice-président comorien le chèque de 12 millions d’ariary.

 

 

Après la France, l’Union européenne et le Japon, voilà le gouvernement de l’Union des Comores qui répond à l’appel lancé par le gouvernement malgache en cette période de sinistre national. Hier, le vice-président et ministre de l’Economie, du Budget et des Finances de l’île sœur, SEM Mohamed Ali Soilihi, a remis entre les mains de la ministre des Affaires Etrangères Atallah Béatrice un chèque de 12 millions d’ariary en signe de solidarité des Comores envers les sinistrés du cyclone et du Kere à Madagascar. Au cours de l’entrevue qui a eu lieu entre le chef de la diplomatie malgache et ce haut dirigeant de l’Union des Comores, les relations entre les deux pays ont fait l’objet d’un survol, notamment la relance de la Commission Mixte malgacho-comorienne et le renforcement de la coopération bilatérale.

 

A noter que la visite à Madagascar du vice-président comorien s’inscrit dans le cadre de la 19e session du Comité Intergouvernemental d’Experts organisée conjointement par le gouvernement de Madagascar et la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) qu’Antananarivo accueille du 02 mars au 05 mars 2015.

FUSILLADE DE MITSOUDJÉ : CAMERA CACHÉE

Publié le 05/03/2015 à 18:57 par ridja Tags : image png blog photo background

 

Une enquête a été ouverte aux Comores au lendemain de la fusillade de Mitsoudjé qui a fait huit blessés par balles pendant une grève générale, a annoncé  l'armée, le village accusant les militaires d'avoir tiré en représailles pour un simple vol de vin de palme.

"Les forces de l’ordre ont été prises à partie et des troubles graves les ont contraintes à réagir (...)", a pour sa part indiqué l'état-major dans un communiqué annonçant "l’ouverture d’une enquête judiciaire pour déterminer les responsabilités de chacun".

 



Bilan de la journée : Huit blessés au 2e jour de l’opération « Île morte »Bilan de la journée : Huit blessés au 2e jour de l’opération « Île morte »Bilan de la journée : Huit blessés au 2e jour de l’opération « Île morte »Bilan de la journée : Huit blessés au 2e jour de l’opération « Île morte »Bilan de la journée : Huit blessés au 2e jour de l’opération « Île morte »
Bilan de la journée : Huit blessés au 2e jour de l’opération « Île morte »

 

MOUIGNI BARAKA : KO DEBOUT

Publié le 05/03/2015 à 16:57 par ridja Tags : background image centerblog gif

MOUIGNI MABARAKA : KO DEBOUT

 

 



 

TROIS ANS : SON BILAN EST PUREMENT ET SIMPLEMENT NEGATIF

Le président IKI vient de faire un coup de chefs au gouverneur MOUIGNI.

 

Désormais, nos chefs de village seront nommés par arrêtés du ministre de l'Intérieur et de la Décentralisation.

 

Un décret qui tombe à quelques jours seulement du vote des maires par le conseil communal dont les chefs des villages sont "membres de droit" selon le code électoral.

 

Toyb Ahmed 

El- Maarouf, délaissé par l'Etat

Publié le 05/03/2015 à 12:36 par ridja Tags : image vie moi background travail png femmes oiseaux

El-Maarouf, délaissé par l’Etat

 

Pas d’eau. Les trois groupes électrogènes en panne depuis cinq jours. Les ordures s’amoncellent depuis des mois et les buissons servent de toilettes. Reportage au cœur d’un mouroir appelé El-Maarouf.

En milieu de matinée, nous nous rendons, mon collègue et moi, au centre hospitalier national El-Maarouf, l’hôpital de référence du pays. Nous demandons à parler à un responsable. En voilà un qui se détache d’un groupe assis devant le restaurant. Il préfère garder l’anonymat.

D’emblée, il enchaîne : « depuis cinq jours, nos groupes sont en panne ; nous n’avons pas d’électricité, nous n’avons pas d’eau, pas de toilettes et nos ordures s’entassent depuis plusieurs mois », a-t-il dit avant de poursuivre : « le patient qui vient ici risque de partir avec une autre infection ».

« Mais comment, a-t-il poursuivi, peut-on travailler dans ces conditions ? ». « Ici, l’arrêt de travail est de fait ». Il se tourne vers un collègue et lui demande de nous montrer là où il y a les ordures.

Allant avec un collègue, le médecin de garde du service des urgences nous interpelle et nous chuchote : « n’oubliez pas de faire un tour au service « néo-nat » ; les médecins y ont effectué leur visite, ce matin, avec des bougies ».

Une autre infirmière nous suit. Elle veut nous montrer « là où il y a le secret ». Du doigt, elle nous montre « la masse de déchets jaunes, la majorité composée de cotons imbibés de sang provenant du centre de dialyse », a-t-elle indiqué.

Un peu plus loin, « le secret » s’offre à nos yeux. Des mètres et des mètres de sacs poubelles verts qui débordent du trou prévu à cet effet. Lesquels jouxtent une « cuisine » réservée aux garde-malades. En fait de cuisine, c’est une tôle, un sol et en contrebas, des limaces et des escargots.

Nous nous dirigeons ensuite vers le service Médecine B, les toilettes « à la turque », obscures à souhait, sont noires de crasse. Dans l’une des « chambres », occupées par trois femmes malades, le plafond risque de s’écrouler. Des oiseaux y ont élu domicile, à voir les brindilles qui parsèment le sol et les nids qui débordent du plafond.

« J’ai peur que le plafond ne s’écroule sur moi ; j’ai mon lit qui a pris la pluie à cause des fuites, et j’aimerais qu’on le déplace », lance Moinaecha Asmakou, une des trois patientes.

En parlant de fuites d’eau, les services Pédiatrie et Néo-nat sont « gâtés ». De l’eau, qui suinte des murs et sur le sol, des mares rendant le carrelage très sale, dangereusement glissant. Une armée d’employés ne pourrait venir à bout de ce déluge…

Quant aux Urgences, si elles sont toutes aussi sales, elles sont presque vides. Les toilettes, toutes condamnées. Dans les box réservés aux patients, une odeur pénétrante, faite d’un mélange d’antibiotique, d’humidité et de pauvreté…

Le même médecin nous interpelle pour nous dire que nous avions manqué un incident, « très émouvant ». Et le toubib de nous apprendre qu’un patient a été obligé de repartir, en pleurs.

Mais « comment allons-nous réanimer, sans électricité, un patient qui souffre de crise d’asthme aiguë, victime de crise cardiaque », a dit le médecin en nous montrant les machines, apparemment sans vie, prévues à cet effet.

Faïza Soulé Youssouf

DÉBAT ET OPINION:La trajectoire atypique d'une citoyenneté

Publié le 04/03/2015 à 18:41 par ridja Tags : background pub annonce argent nature pouvoir patrimoine

La trajectoire atypique d'une citoyenneté

 

 

Citoyenneté économique est perçu sous son angle d'opacité et surtout pour les ressentiments d'un peuple qui a cédé malgré lui, une partie de sa souveraineté moyennent des sommes d'argent.


Cette cession justement considérée comme une offense à l'identité nationale donne du pays une vision déformée de sa conception du patrimoine historique commun.
 

Aujourd'hui nous apprenons que bien de choses encore plus inacceptables viennent se greffer à ce que nous connaissions déjà ; le scandale de la vente biaisée de la citoyenneté est doublé d'un autre encore plus inquiétant: la découverte d'un vaste réseau mafieux dont l'épicentre se trouve au cœur même de l'Etat comorien.


Des réseaux parallèles déversaient en échange de grosses sommes d'argent, des tonnes de documents d'identité dans les officines occultes des pays et organisations sous surveillance anti-terroriste. 
Un noyau du département de la sûreté nationale est trouvé la main dans le sac, par la découverte d'un réseau mafiosi de vente de passeports comoriens dont il était le grand bénéficiaire.


Le Directeur Général de l'institution aujourd'hui en voie de devenir député, lui qui était censé défendre les frontières et l'intégrité du pays s'est trouvé mêlé à une affaire rocambolesque qui ne fait pas honneur à notre République.
 

Le crime était presque parfait, dirait vivant, le célèbre dramaturge Alfred Hitchcock.
 


Nos passeports et cartes d'identité sont vendus à un prix négocié sous le manteau au nez et à la barbe dans des officines logées à l'intérieur même des représentations diplomatiques nationales.
 

Qu'à cela ne tienne ; dans une confrontation politique avec le pouvoir actuel, l'ancien président déclara devant cameras, que la manne recueillie de la cession de la nationalité n'est pas irriguée vers les caisses de l'Etat mais prenaient la direction de contrées inconnues avec des chiffre à l'appui ; 
 


En réaction épidermique, les membres du gouvernement de la République dénoncèrent avec vigueur le détournement de fonds jadis opéré depuis la mise en place du programme, niant les accusations portées sur eux par leur ancien mentor ; pis ils accusent l'ancien chef de l'Etat d'avoir utilisé la manne en question pour des intérêts égoïstes et à des fins personnelles.
 

Lors des revues des programmes, les institutions internationales n'ont eu de cesse de relever des dysfonctionnements et des déséquilibres inexpliqués, attirant l'attention du Gouvernement comorien sur les procédures peu orthodoxes de l'exécution budgétaire.
 


Il n'y a jamais eu, ni vote des chapitres y relatifs et encore moins une loi de règlement probablement pour éviter toute immersion dans 'leurs affaires'.
 


Mais il y a le reste c'est-à-dire la file de faux bailleurs qu'on nous présentait comme investisseurs stratégiques mais qui s'avèrent en réalité être des brebis galeuses ; ils sont venus vendre des chimères sous le couvercle de la citoyenneté. Aussitôt l'ancien président parti, ces soutiens démasqués disparurent dans la nature, laissant derrière eux des chantiers inachevés et surtout des éléphants blancs. Je ne citerai pas les autres chantiers laissés en lambeaux ou les châteaux de sable construits sur différents coins du pays.La maison fissurée, certains responsables nationaux mouillés dans cette mascarade, abandonnèrent le bateau en plein naufrage et se blottirent comme des malpropres par pantouflage sous des sièges feutrés d'institutions de l'Etat, sûrement pour ne pas avoir à répondre de leur forfaiture.
 


Les comoriens se souviendront longtemps de l'annonce de l'apport massif de 2 milliards d'euros et de la démission fracassante de hauts fonctionnaires détenteurs de postes stratégiques pour rejoindre HSS. Que devient le site de production de matériaux de construction alors que HSS a présenté à l'Etat comorien une facture relative à des travaux réalisés et à l'équipement installé ?
 

Cette facture été farouchement contestée lors de sa présentation par le premier gouvernement Ikililou, une fois encore pour masquer la complicité. Autant de questions que tout comorien a le droit de se poser mais dont la réponse ne viendra pas de sitôt.

DERNIERS ARTICLES :
El- Maarouf, délaissé par l'Etat
El-Maarouf, délaissé par l’Etat   Pas d’eau. Les trois groupes électrogènes en panne depuis cinq jours. Les ordures s’amoncellent depuis des mois et les buissons servent
DÉBAT ET OPINION:La trajectoire atypique d'une citoyenneté
La trajectoire atypique d'une citoyenneté     Citoyenneté économique est perçu sous son angle d'opacité et surtout pour les ressentiments d'un peuple qui a cédé malgré lu
LE CHAUFFEUR DU GOUVERNEUR TUÉ L'ANNÉE DERNIÈRE AURAIT VOTÉ
      Me Fahmi a indiqué que même à Ntsoudjini, le chauffeur du gouverneur tué l’année dernière aurait voté : Il y a anguille sous roche. Des irrégularités figurent parm
FAHMI ACCUSE MOUIGNI DE NOMBREUSES IRRÉGULARITÉS
tsandra sud : Fahmi accuse Mouigni de vouloir faire passer son candidat en force. Le leader du parti PEC, Fahmi Said Ibrahim, candidat déclaré élu par les résultats prov
MADA: La Grande Ile surveillée par le FBI et la CIA
Madagascar : La Grande Ile surveillée par le FBI et la CIA comme terre d'accueil de djihadistes       Les services du FBI et de la CIA seraient actuellement préoccupés
forum